économie de proximité



  1. Economie du partage ou partage de l’économie ?

    L’économie collaborative a-t-elle quelque chose à voir avec l’économie du partage, share economy, ou plus précisément encore avec l’économie sociale et solidaire, l’ESS ? Cette économie humanise-t-elle ou tue-t-elle les marchés ? Air BnB, Uber Pop, Le Bon Coin, Bla Bla Car… Les expériences d’économie collaborative se développent à vitesse grand V aujourd’hui, au Québec comme en France, et parfois à échelle planétaire, amenant certains observateurs à parler de l’avènement de nouveaux modèles économiques, voire d’une nouvelle civilisation. …

    Lire la suite
  2. Forum emploi solidaire 2014

    Avec 2200 visiteurs et 650 postes à pourvoir, de nombreux employeurs de l’ESS présents  pour échanger avec les personnes qui cherchent un emploi dans l’ESS, des ateliers et conférences spécifiques avec des témoignages de professionnels qui expliquent la réalité de leur métier aujourd’hui et montrent la diversité des parcours professionnels dans l’ESS et le potentiel de l’entrepreneuriat social…  l’édition 2014 du Forum de l’emploi solidaire en Rhône-Alpes a été un grand succès ! …

    Lire la suite
  3. Rencontres solidaires 2013 !

    Les Rencontres solidaires se dérouleront cette année dans un contexte particulièrement favorable pour l’Economie sociale et solidaire, puisque une loi sur l’économie sociale et solidaire sera prochainement examinée par le Parlement. Cette loi, la première du genre en France (alors que l’Espagne, la Belgique, la Slovénie et le Québec se seront déjà dotés de telles dispositions) peut être le signe fort d’une réelle ambition politique, visant à produire, échanger, entreprendre autrement. Contribuant à la réponse à des besoins sociaux non ou mal couverts, levier de la relocalisation des activités (y compris industrielles) et de l’emploi, support de nombreuses expériences de développement durable, l’économie sociale n’est pas qu’un supplément d’âme pour l’économie classique\ ». L’économie sociale et solidaire est une alternative crédible à l’approche financiarisée et non-productive de l’économie, et elle a démontré qu’il est possible de « faire autrement » : efficacement sur le plan économique, tout en respectant l’humain (producteur, consommateur, usager, citoyen) et l’environnement. Elle est une économie de l’utilité, de ce qui sert concrètement le mieux vivre, une manière de voir -et de faire !- qui privilégie les rapports sociaux sur les reports financiers. C’est un vrai moyen de transformation pour toutes les activités humaines, face à une crise globale de notre mode de développement : c’est un des leviers de la transition écologique de l’économie. …

    Lire la suite